Les secrets de grand-mère pour soigner les maladies de l’hiver

Nous sommes enfin entrés dans la saison de l’automne et il est important de commencer à se préparer au froid de l’hiver. Avant, nos grands-parents n’avaient pas besoin d’aller chez le médecin pour le moindre pépin de santé, leurs défenses immunitaires étaient plus résistantes et ils savaient se soigner avec des méthodes naturelles.

Les produits de l’apiculture

Les abeilles font bien plus que contribuer à la biodiversité de l’environnement. Le produit de leur travail a aussi des bienfaits sur la santé. Par exemple, le miel a un effet régénérant et adoucit la gorge en cas d’irritation. Le propolis permet de renforcer les défenses naturelles de son corps pour lutter contre les maladies pendant l’hiver. La gelée royale, quant à elle vous permet de rapidement retrouver la forme si l’on en fait une cure juste avant le printemps. Depuis peu, les laboratoires de produits cosmétiques utilisent également ses propriétés régénérantes sur la peau.

Le camphre et l’eucalyptus

Vous avez tendance à développer un rhume persistant chaque hiver. Vous avez sans cesse le nez qui coule et les bronches très encombrées. Savez-vous que ces deux plantes ont un effet redoutable sur ce type de pathologies ? Quelques gouttes d’huile essentielle dans un bain chaud permettent de dégager les voies respiratoires. Si ces dernières sont vraiment très encombrées, vous pourrez en mettre dans un bol d’eau chaude comme le faisaient nos grands parents et respirer les vapeurs. Pour les bronches, vous pouvez l’appliquer sous forme de baume sur le torse avant d’aller vous coucher.

Le pouvoir du citron

Savez-vous que le citron est un incroyable anti-inflammatoire ? Ses propriétés purifiantes lui permettent une utilisation aussi bien en médecine naturelle que pour l’entretien de la maison. Par exemple, en ajouter dans votre boisson la journée a un effet détoxifiant sur l’organisme. D’autre part, on en verra quelques gouttes dans un grog pour soigner ses maux de gorge lorsque celle-ci est particulièrement irritée.

Laisser un commentaire