Médecine : Des élèves font passent leur examen sur tablette

Environ 8 300 étudiants en médecine ont passé leur examen ce lundi sur des tablettes tactiles. Mais ce test a abouti vers un bug.

Pour les ECN (Épreuves classantes nationales), il s’agit d’une petite révolution. Le 7 décembre, l’examen s’est fait sur des tablettes tactiles. Toutefois, ce premier test s’est soldé par un bug, car les serveurs étaient saturés.

 

10 minutes au lieu de 3 heures

Ce test a été réalisé auprès de 34 établissements universitaires avec 8 279 étudiants en 6e année. Pour ce lundi, le test devait durer environ 3 heures. Mais il n’a duré que 10 minutes à peine. En raison de ce problème, les élèves sont inquiets. Mais d’après le CNG (Centre national de gestion), il s’agissait d’une épreuve test et non d’un gallop.

 

Deux sessions catastrophiques

Les deux premières sessions, celles du 7 et du 8 décembre, étaient catastrophiques. Toutefois, les épreuves du 9 décembre s’étaient déroulées sans problème. Pour les étudiants en médecine, les ECN représentent une évaluation très importante, car elles offrent un accès au 3e cycle de formation pour les élèves au niveau du choix de la ville et de la spécialisation. Les épreuves tests étaient donc primordiales parce qu’elles permettaient aux élèves de connaître leur rang.

 

En finir avec la lenteur des corrections

Le but de cette nouvelle méthode est d’en finir avec la lenteur rencontrée durant une correction manuelle. Elle devait aussi permettre de mieux départager les candidats via une épreuve plus discriminante. Le CNG exprime son indignation et son agacement en raison de cet échec. Pour le contenu des épreuves, le CNG indique qu’il n’est pas responsable, car cette tâche est réservée à l’enseignement supérieur. Il demande aux élèves d’être patients jusqu’à ce que les épreuves puissent comprendre des vidéos et des sons.

 

Des cobayes

Cette situation a provoqué la colère des étudiants. Ils affirment qu’ils se sentent comme des cobayes. Mais le CNG stipule qu’il ne voulait pas faire d’expérience, seulement proposer une nouvelle méthode. La frustration est parfaitement compréhensible, mais des corrections vont être apportées, affirme-t-il.

Laisser un commentaire