Projet de loi 20 : Inquiétude chez les étudiants en médecine au Québec

Les étudiants en médecine au Québec se regroupent dans une association qui compte 3700 membres. Celle-ci a fait part de son inquiétude sur l’adoption du projet de loi 20. Si celle-ci venait à être adoptée, il est possible que les médecins de famille partent vers d’autres régions canadiennes.

Les étudiants des 4 principales facultés du Québec (Université de Montréal, de Laval, de Sherbrooke et de McGill) ont décidé de se rassembler. Il s’agit d’une manifestation historique qui se tiendra à l’Assemblée Nationale et qui vise à protester contre ce projet de loi.

Serge Keverian, président de la FMEQ, stipule qu’une telle loi risque fort de démotiver les étudiants qui veulent faire carrière dans la médecine familiale dans l’agglomération du Québec. En effet, le projet de loi 20 impose un nombre forfaitaire de patients (1512) aux nouveaux médecins. Ceux qui ne réussiraient pas à s’occuper de leurs patients risquent une pénalisation. Keverian ajoute qu’à cause de telles dispositions, le nombre de jeunes médecins ayant quitté la province a doublé comparé à l’année dernière (12 contre 6 en 2014).

Les étudiants proclament haut et fort les problèmes relatifs à ce projet de loi. Loin d’encourager les jeunes médecins, il les fait fuir. Ces futurs médecins s’insurgent contre ce projet gouvernemental. Pour eux, un tel système rendrait la médecine familiale peu attrayante. Histoire à suivre !

 

 

Laisser un commentaire